Netflix boucle le meilleur trimestre de son histoire

Xavier Trudeau
Janvier 23, 2018

Le groupe américain revendique désormais environ 117 millions d'utilisateurs (dont 110 millions d'abonnés payants) grâce à 8,3 millions de nouveaux souscripteurs engrangés sur le seul dernier trimestre de 2017, dont 6,36 millions en dehors des États-Unis.

Dans ce contexte particulièrement favorable, la plateforme vient de dévoiler ses résultats financiers pour le quatrième trimestre, avec un CA de 3,29 milliards de dollars (légèrement plus fort que le consensus fixé à 3,28), et un bénéfice à 0,41 cents par action (soit 186 millions de dollars).

L'entreprise n'entend pas s'arrêter en si bon chemin, et compte à nouveau investir 7,5 à 8 milliards de dollars dans les contenus en 2018. Le CEO et cofondateur de Netflix Reed Hastings se félicite de " la sagesse, de l'expérience et de la vision globale " de Rodolphe Belmer, passé par McKinsey, Procter & Gamble et Canal Plus avant de prendre les rênes de l'opérateur satellitaire. Il s'agit en effet d'alimenter les locomotives qu'ont été 13 Reasons Why, Stranger Things ou le long-métrage Bright (avec Will Smith), et de livrer de nouvelles propositions, en particulier à l'international.

Netflix a aussi récolté les fruits de ses investissements massifs à l'international, segment qui a rapporté 135 millions de chiffre d'affaires sur le trimestre, contre une perte de 67 millions à la même période de 2016. Il anticipe un bénéfice à l'international de 234 millions au premier trimestre 2018. Le titre s'est envolé en bourse et la capitalisation de l'entreprise a atteint un record à plus de 100 milliards de dollars. Sur toute l'année écoule, l'international a dégagé 227 millions de dollars de profits, première contribution positive annuelle aux résultats de Netflix.

Le chiffre d'affaires du trimestre, à 3,3 milliards ( 35%) est aussi conforme aux attentes moyennes des analystes.

Pour l'année à venir, Netflix prévoit de dépenser quelques 8 milliards de dollars en séries et films pour lutter contre la concurrence de Disney (qui récupérera le catalogue de la Fox d'ici 2019) ou Amazon.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL