Notre-Drame-des-Landes

Xavier Trudeau
Janvier 19, 2018

Sur les 1650 hectares de zone humide toujours occupée par les opposants, un contre-système a effectivement vu le jour ces dernières années, avec un foisonnement de dizaines de lieu de vie et une production agricole très diverse, comme en témoigne le marché hebdomadaire de la Zone à défendre (ZAD) que nous vous faisions découvrir il y a quelques jours.

Le chef du gouvernement a pu s'entretenir en tête-à-tête avec Jean-Paul Naud, maire de Notre-Dame-des-Landes, opposé au projet. " La décision du gouvernement n'est en aucun cas une licence pour reproduire ce type d'action ", déclare Nicolas Hulot.

Menées auprès d'un millier de personnes chacune, les enquêtes Elabe, Odoxa-Dentsu Consulting et Harris interactive donnent respectivement 74%, 76% et 78% de Français satisfaits. Une proportion qui monte à 56% dans l'enquête Oxoda-Dentsu Consulting pour France Info et Le Figaro. "La discussion va s'engager avec Vinci", a-t-il de nouveau affirmé, comme il l'avait déjà fait mercredi.

Emmanuel Macron, en tant que président de la République, a donc nommé trois médiateurs qui ont remis leur rapport le 13 décembre 2017 à Edouard Philippe. S'il se dit soulagé, à l'entendre, ce n'est pas une "victoire".

Rappelons que la maire de Nantes, Johanna Rolland va réunir samedi à Nantes une conférence des acteurs économiques et de l'enseignement supérieur et de la recherche pour réagir suite à l'abandon du transfert d'aéroport.

Enfin la question de l'évacuation de la ZAD devra être définitivement réglée d'ici le printemps. Mais pour cela, plusieurs conditions doivent être remplies. Malgré les multiples rejets des recours en justice des anti-aéroport, le soutien au projet d'une majorité des élus de Bretagne et des Pays-de-la-Loire, et une consultation locale favorable (55,17 %) en Loire-Atlantique en juin 2016, l'exécutif a donc préféré lâcher " NDDL ".

Il a dit qu'il respecterait non pas le référendum mais la consultation.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL