Puigdemont a pris l'avion pour Conpenhague

Evrard Martin
Janvier 22, 2018

Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs. Le nouveau chef du parlement catalan doit de son côté décider s'il propose l'ancien président catalan destitué par Madrid pour diriger à l'avenir la Catalogne.

Selon nos confrères de La Vanguardia, si le déplacement de Carles Puigdemont au Danemark (pour tenir une conférence à l'université de Copenhague, NDLR) ce lundi est confirmé, le procureur général demandera une nouvelle activation du mandat européen qui pesait il y a quelques semaines sur lui afin que "les autorités danoises puissent l'arrêter et le livrer en Espagne." . Si le dirigeant séparatiste, actuellement en Belgique, se rend au Danemark, ´´le parquet agira immédiatement pour demander au juge d'instruction de la Cour suprême d'activer le mandat européen d'arrêt (.) afin de demander à l'autorité judiciaire danoise l'arrestation de l'inculpé´´, a annoncé le parquet général hier dans un communiqué.

Le voyage de M. Puigdemont a lieu en pleines négociations sur le choix du futur président de la Catalogne, à l'issue des élections du 21 décembre dernier dans la région où les indépendantistes ont retrouvé une majorité absolue en sièges au parlement. S'il l'officialise, un débat suivi d'un vote sur cette candidature sera organisé au parlement à la fin du mois. Cas particulier, il veut être investi à distance, depuis Bruxelles où il séjourne depuis plusieurs semaines, pour éviter d'être arrêté sitôt le sol espagnol foulé. Le gouvernement espagnol a averti qu'il s'opposerait à ce qu'il soit élu président en absence, ajoutant qu'il mettrait à exécution l'article de la Constitution suspendant l'autonomie de la région.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL