Un second contrôleur positif au cannabis — Stationnement à Paris

Claudine Rigal
Janvier 14, 2018

Et de deux! Ce jeudi, un deuxième contrôleur du stationnement à Paris a été contrôlé positif au cannabis. Et c'est le contrôle salivaire multidrogue effectué qui a permis de confirmer son état. Son assurance n'était pas valide et il n'avait pas de carte grise.

L'heure est à la privatisation, de tout et notamment des contrôles sur les routes, histoire de faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'Etat et pour le gouvernement d'être plus efficace que les fonctionnaires.

"Le paradoxe, c'est que c'est un pilote d'un véhicule destiné à la constatation des infractions au stationnement payant". Pour rappel depuis le 1 janvier, la verbalisation est confiée à une société privée. Des agents à pied viennent ensuite verbaliser les contrevenants. Des voitures flasheuses sont chargées de scanner les plaques des voitures stationnées.

"Nos collègues ont été ulcérés de voir que cette personne à qui on a confié une mission de service public depuis seulement dix jours se permette de commettre d'une part un délit routier et surtout d'être outrageant envers les agents", poursuit le syndicaliste.
Yvan Assioma s'interroge sur "la méthode de recrutement" de la société privée qui emploie le conducteur interpellé. Lors de sa garde à vue, il a également tenu des propos sexistes contre une policière.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL