Une association attaque Samsung en justice — Travail des enfants

Xavier Trudeau
Janvier 11, 2018

Deux associations ont annoncé qu'elles déposaient une plainte jeudi à Paris contre Samsung et sa filiale française pour pratiques commerciales trompeuses, dénonçant "des violations des droits humains" dans les usines chinoises du géant de l'électronique sud-coréen.

Les ONG Peuples Solidaires et Sherpa saisissent la justice pour pratiques commerciales trompeuses.

Une première plainte à Bobigny (93) déposée par Sherpa contre la seule filiale française, avait été classée sans suite en 2014.

"Cette plainte vise à dénoncer cet écart inacceptable entre ses engagements éthiques et la réalité sur place", a déclaré au micro de France Inter Marie-Laure Guislain, représentante de Sherpa. Mais les associations affirment disposer de nouveaux éléments démontrant le recours au travail des enfants, ainsi que des conditions de travail indignes et dangereuses au sein des usines chinoises. La plainte déposée à l'encontre du constructeur évoque des horaires abusifs, 12 heures par jour et 6 jours par semaine, et des conditions de travail " incompatibles avec la dignité humaine ". Et, notamment, selon la plainte que notre journal a consultée, "des conditions de travail particulièrement inhumaines dans ses usines en Chine et en Corée du Sud où sont fabriqués les produits exportés sur le marché français ".

C'est d'ailleurs à ce titre, selon l'analyse juridique de Sherpa, que la justice tricolore est compétente.

Cela alors que la firme fait un argument commercial de ses engagements éthiques et assure porter un respect "sans faille des droits des travailleurs sur toute la chaîne de production". "Samsung respecte scrupuleusement les normes et réglementations locales et internationales en matière de travail, et exige la même conformité de ses fournisseurs". Il est question notamment du travail des enfants, contre lequel Samsung dit appliquer une tolérance zéro mais qui existerait malgré tout selon les rapports de plusieurs ONG. Samsung a réalisé au quatrième trimestre 2017 un bénéfice opérationnel record, 11,8 milliards d'euros.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL