Une astronaute noire remplacée in extremis crée la polémique — NASA

Alain Brian
Janvier 22, 2018

L'astronaute afro-américaine Jeanette Epps, 47 ans, ne participera finalement pas à une mission de longue durée dans la Station spatiale internationale (ISS).

C'est sa camarade de promotion Serena Aunon-Chancellor, chirurgienne aéronautique et ingénieur de 41 ans, qui prendra sa place à bord du vaisseau Soyouz MS 09 début juin. Jeanette Epps devait rester 143 jours dans l'espace, ce qui aurait été le plus long séjour orbital pour un astronaute noir, dont six sont déjà restés dans l'ISS. Jeanne Epps a également passé quatre mois en Irak, de novembre 2003 à février 2004, dans le cadre la mission d'un groupe de recherche sur les armes de destruction massives dans le pays.

D'après le porte-parole de la Nasa Brandi Dean: "nombre de facteurs sont pris en compte pour sélectionner les astronautes pour des missions et ces décisions relèvent de questions personnelles pour lesquelles la Nasa ne fournit pas d'information".

Jeanette Epps réintégrera le bureau des astronautes au Centre spatial Johnson à Houston au Texas et " sera prise en considération pour de futures missions " spatiales, a ajouté la Nasa sans autre précision.

Cette décision de l'Agence n'est pas du goût de plusieurs experts.

Selon l'AFP, ce n'est pas la première fois que la Nasa remplace des astronautes assignés à des missions, le plus souvent pour des raisons médicales. Ken Mattingly avait par exemple été remplacé trois jours avant le lancement d'Apollo 13 vers la lune par son collègue Jack Swigert pour avoir été exposé à la rougeole.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL