Warren Buffett n'investira "jamais" dans les cryptomonnaies

Xavier Trudeau
Janvier 11, 2018

Ni l'un ni l'autre ne sont des inconnus.

Warren Buffett et son partenaire en affaires de longue date, Charles Munger, 94 ans, vont toutefois conserver leurs responsabilités à la tête du holding et la main sur leur légendaire politique d'investissement.

Aujourd'hui, ses activités s'étendent des peintures aux chemins de fer en passant, entre autres, par les produits de consommation, l'énergie, l'habillement, l'assurance, la banque ou encore la restauration rapide, sans oublier une participation au sein du géant de l'internet Apple. Mais il faut éplucher ses comptes annuels pour le savoir, le personnage se gardant bien de faire part de ses opinions à l'encan.

Celui que l'on surnomme "l'oracle d'Omaha", sa ville natale du Nebraska, considéré comme l'un des investisseurs les plus avisés et toujours aux commandes du conglomérat Berkshire Hathaway (500 milliards de dollars de capitalisation, la sixième de Wall Street), serait même prêt à "acheter un put de long terme, à 5 ans, sur chacune des cryptomonnaies", un produit dérivé pour parier sur leur baisse.

"Je peux dire presque avec certitude que les cryptomonnaies vont mal finir", a-t-il dit, interviewé par la chaîne CNBC. "Nous n'en possédons aucune, nous ne parions pas sur leur baisse, nous n'investirons jamais" dans ces crypto-monnaies, a-t-il ajouté, tout en admettant avoir des connaissances limitées sur le sujet.

Une position claire et ferme, que Warren Buffett explique simplement: "je rencontre suffisamment de problèmes sur des choses que je connais un peu, pourquoi prendrais-je une position sur quelque chose que je ne connais pas?" Le patron de Berkshire Hathaway a bâti sa fortune - elle se monte à 88 milliards de dollars - avec des investissements dans des entreprises à l'activité porteuse dont la valorisation est sous-estimée.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL