Youssef Chahed en visite au Maroc les 29 et 30 janvier — Tunisie

Xavier Trudeau
Janvier 20, 2018

Cette rencontre rassemblera les décideurs, les dirigeants d'entreprises et les représentants de la société civile des pays arabes pour échanger leurs idées et leurs expériences sur la façon de créer des millions d'emplois en exploitant de nouvelles sources, a annoncé le FMI. "Le programme économique du nouveau gouvernement s'inscrit dans le droit fil des réformes clés annoncées dans le cadre du programme appuyé par la LPL, telles que la réduction des vulnérabilités fiscales et externes, tout en renforçant les bases d'une croissance plus inclusive", a souligné M. Furusawa, qui est également Président par intérim du Conseil d'administration de l'institution monétaire.

Parmi les intervenants, figurent la Directrice générale du FMI, Mme Christine Lagarde, le directeur général président du Conseil d'administration du FADES, Abdelatif Y. Al-Hamad, et le directeur général président du Conseil d'administration du FMA, Abdulrahman Al Hamidy.

Le Fonds monétaire international (FMI) a décerné un satisfecit aux autorités marocaines pour leur politique économique mais les a appelé à faire davantage pour réduire le chômage des jeunes et développer la part du secteur privé dans l'économie.

D'une autre part, M.Furusawa a indiqué que "l'introduction récente d'une plus grande flexibilité des taux de change permettra de promouvoir davantage la position extérieure du Maroc, d'améliorer la capacité de l'économie à absorber les chocs et de préserver sa compétitivité extérieure".

Le FMI avait accordé au Maroc en juillet 2016 une ligne de crédit de précaution de 3,6 milliards de dollars mais les autorités de Rabat ne l'ont jusqu'ici pas utilisée. Cet accord arrivera à expiration en juillet prochain.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL