Abus sexuels. Médecins sans frontières éclaboussé à son tour

Claudine Rigal
Février 15, 2018

L'ONG Médecins sans frontières (MSF) a annoncé ce mercredi avoir été confrontée à 24 cas de harcèlement ou d'abus sexuels en 2017 au sein de son organisation, alors que des accusations de viols visant des employés d'Oxfam secouent le milieu humanitaire.

Quarante cas ont été identifiés comme des "cas d'abus ou de harcèlement", sexuel ou non, au terme d'une investigation interne, et, parmi ces 40 cas, 24 étaient des cas de harcèlement ou d'abus "sexuel", a précisé MSF.

Pour les autres cas, les employés ont été sanctionnés par des mesures disciplinaires ou des suspensions, précise le communiqué, rapporté par l'Afp. "Bien que les signalements d'abus soient en augmentation régulière, MSF est conscient que les abus en son sein sont sous-rapportés", reconnaît l'association. "Dans le cas d'abus sexuel sur mineurs, la politique de MSF est de signaler le cas aux autorités judiciaires compétentes en fonction de l'intérêt supérieur de l'enfant et des procédures légales en vigueur", signale son communiqué. En effet, ce chiffre n'inclut pas les "cas directement gérés par les équipes sur le terrain et non signalés au siège", fait savoir MSF.

Médecins sans frontières est une association médicale humanitaire internationale, créée en 1971 à Paris par des médecins et des journalistes. Outre Oxfam, l'International Rescue Committee (IRC) présidée par David Miliband, l'ex-ministre des Affaires étrangères britannique, serait également concernée par des cas de harcèlement sexuel en République démocratique du Congo (RDC) selon les informations du quotidien britannique The Sun révélées ce mercredi. Haïti: Des responsables de l'ONG Oxfam auraient engagé des prostituées après le séisme de 2010VIDEO.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL