Allégations contre Patrick Brown: une femme précise qu'elle n'était pas mineure

Claudine Rigal
Février 15, 2018

La femme, dont l'identité n'est pas révélée, déclare qu'elle est la cible de commentaires dénigrants et misogynes dans les médias sociaux depuis que CTV News a relaté les allégations. Patrick Brown dément ces allégations.

L'ancien chef du Parti conservateur de l'Ontario, Patrick Brown, s'est entouré d'une équipe pour tenter de discréditer les deux femmes qui l'accusent d'inconduite sexuelle, a rapporté CTV News mardi soir. Et voici ce que j'ai à dire à mes accusatrices - les deux: si vous maintenez sincèrement ce que vous avez allégué, je vous exhorte à contacter la police de Barrie afin qu'elle porte des accusations.

Patrick Brown donnera sa version des faits lors d'une première entrevue depuis sa démission mercredi, sur les ondes de Global News.

Outre ce changement, les deux femmes ont assuré que les événements qu'elles reprochent à Patrick Brown se sont bel et bien produits. Il n'y a toujours pas répondu.

L'avocat de la femme a expliqué à CTV News qu'il n'est pas inhabituel que des " détails secondaires " deviennent plus flous avec le temps. David Butt soutient que l'on ne devrait pas pour autant jeter le blâme sur les plaignantes, qui doivent parfois attendre des années avant de trouver le courage de dénoncer. Sur sa page Facebook, en fin de semaine dernière, il soutenait que des incohérences dans les allégations prouvent qu'elles ne sont pas fondées.

Le chef démissionnaire des conservateurs ontariens clame son innocence et souhaite se défendre. Pour ce qui est de la deuxième série d'allégations, il soutient que c'est la femme qui avait tenté de l'embrasser, pendant que sa compagne du moment se trouvait dans une autre pièce.

Le Parti conservateur de l'Ontario dominait les sondages au moment de la démission de Patrick Brown, à quelques mois des élections provinciales de juin prochain. Une campagne à la direction du parti a été rapidement déclenchée pour le remplacer à la tête des progressistes-conservateurs. Les résultats du vote en ligne seront annoncés le 10 mars. Caroline Mulroney, la fille de l'ancien premier ministre Brian Mulroney, Doug Ford, le frère de l'ancien maire de Toronto Rob Ford et Christine Elliot, la veuve de l'ancien ministre des Finances Jim Flaherty, sont présentement dans la course.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL