Édouard Philippe annonce la suppression des cotisations à l'horizon 2020 — Heures supplémentaires

Claudine Rigal
Février 8, 2018

Le Premier ministre Édouard Philippe a évoqué le 6 février, lors d'un "Facebook live" depuis Matignon, la "désocialisation" des heures supplémentaires, c'est-à-dire la suppression des cotisations sociales des employeurs et des salariés sur ces heures, à l'horizon 2020.

Il a rappelé qu'il s'agissait d'un engagement de campagne d'Emmanuel Macron. "Ça permet d'augmenter le pouvoir d'achat, ça permet aussi d'inciter aux heures supplémentaires", a également souligné Edouard Philippe. Un gain net qui se ressentait sur la fiche de paye et donc sur le compte en banque.

Et puisqu'il faut rendre à César ce qui est à César, le chef de l'exécutif a tout même reconnu que la mesure était "dans le même esprit" que celle instaurée par Nicolas Sarkozy, puis supprimée par François Hollande.

Édouard Philippe au salon des entrepreneurs, mercredi, au Palais des Congrès de Paris.

La réforme risque en effet de coûter cher: environ 3,5 milliards d'euros par an à la France en manque à gagner fiscal.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL