Gary Oldman sacré, Frances McDormand meilleure actrice — Bafta

Pierre Vaugeois
Février 19, 2018

Dans la catégorie du meilleur film, sont nommés " Call me by your Name " de Luca Guadagnino, " Les heures sombres " de Joe Wright, " Dunkerque " de Christopher Nolan, " La forme de l'eau " de Guillermo del Toro et " 3 Billboards, les panneaux de la vengeance " de Martin McDonagh.

Le film, en lice pour six prix aux prochains Oscars - qui se tiendront le 4 mars prochain -, a déjà remporté 6 Golden Globes.

Comme un symbole, l'actrice américaine Frances McDormand, qui joue une mère qui se bat pour obtenir justice dans " Three Billboards: les panneaux de la vengeance ", s'est vue couronnée meilleure actrice.

Une lettre, écrite par "un collectif de leaders féminins de l'industrie de cinéma au Royaume-Uni", et publiée par le site américain Deadline, demandait aux invités de se mobiliser "pour prolonger de ce côté de l'Atlantique l'incroyable mouvement" lancé par les campagnes Time's Up et #MeToo.

"Ce film est à la fois plein d'espoir et de colère ", a souligné Martin McDonagh.

Plus encore que le film de Denis Villeneuve, "Blade Runner 2049", nominé dans huit catégories, le favori de la compétition demeure "The Shape of Water" ("La Forme de l'eau"), écrit et réalisé par Guillermo del Toro, qui pourrait rafler jusqu'à douze récompenses.

Il a rendu hommage à la "culture anglaise ", une "source d'inspiration ", et en particulier à Charlie Chaplin et Stan Laurel, "qui savaient faire tellement avec tellement peu ", ainsi qu'à l'auteure Mary Shelley, mentionnant son roman "Frankestein ou le Prométhée moderne ".

Déjà couronné aux Golden Globes de la presse étrangère à Hollywood, Gary Oldman s'est imposé devant Daniel Day-Lewis (Phantom Thread), Daniel Kaluuya (Get Out), Jamie Bell (Film Stars Don't Die in Liverpool), et Timothée Chalamet (Call Me By Your Name). "En 1940, [Winston Churchill] a su maintenir les valeurs d'honneur, d'intégrité et de liberté pour cette nation et le monde", a-t-il lancé.

La question du harcèlement sexuel, qui a ébranlé l'industrie du cinéma ces derniers mois avec la révélation de plusieurs abusifs, a été abordée dès les premières minutes de la soirée.

L'Académie britannique des arts du cinéma et de la télévision (Bafta) s'est attiré de nombreuses critiques pour n'avoir nominé que des hommes, ou des films réalisés par des hommes, dans les catégories les plus prestigieuses, celles du meilleur film, du meilleur film britannique, et du meilleur réalisateur. "De courageuses révélations de harcèlement et d'abus sexuels se sont succédées", a reconnu Jane Lush, la directrice de l'Académie, dans son discours d'ouverture. Elle a espéré que la mobilisation actuelle et la publication récente d'une charte seraient un " catalyseur pour un changement durable ".

La maitresse de cérémonie, l'actrice Joanna Lumley, a elle fait le rapprochement entre le combat mené par les Suffragettes il y a un siècle pour obtenir le droit de vote, et la campagne "Time's Up ", y voyant la même "détermination pour éradiquer les abus dont sont victimes les femmes ".

Plus de 190 femmes de l'industrie du cinéma, dont les actrices Keira Knightley, Naomie Harris ou Jodie Whittaker, ont également lancé, via une tribune dans The Observer, un fonds visant à financer des campagnes d'information et soutenir des actions en justice contre les comportements de harcèlement.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL