JO: un sportif russe impliqué dans un cas de dopage au meldonium

Solenn Plantier
Février 19, 2018

Mais le nom du sportif en question n'a pas encore été rendu public.

Le porte-parole n'a pas voulu dévoiler l'identité du sportif, mais selon le média russe Sport Express, ce serait le médaillé de bronze en curling double mixte Alexander Krushelnytsky.

" Je ne sais rien", a réagi Krushelnitckii à propos du résultat du test. Son coach a aussi indiqué qu'il n'avait reçu aucune information quant à un résultat anormal.

Interrogé par l'AFP, le CIO a rappelé que les "contrôles antidopage, l'annonce des résultats et des sanctions durant les JO 2018 était indépendants" de lui.

"Si ce cas est confirmé, il sera pris en considération par le groupe chargé de contrôler le comportement de l'équipe d'Athlètes olympiques de Russie, présidée par Nicole Hoevertsz, membre de la commission exécutive du CIO", a précisé le CIO dimanche soir dans un communiqué.

L'analyse de l'échantillon B doit être pratiquée "lundi à 13h00", heure locale à Pyeongchang, a précisé une autre source.

A la suite de la mise au jour d'un programme de dopage institutionnalisé en Russie par l'AMA, la CIO a prononcé le 5 décembre la suspension du Comité olympique russe.

"Le CIO se dit toutefois " très déçu que des produits interdits aient pu être utilisés ".

Un sportif russe, participant aux Jeux olympiques de Pyeongchang, est impliqué dans un cas de dopage au meldonium, un produit figurant sur la liste des produits prohibés.

Ce serait par ailleurs le deuxième cas de dopage enregistré lors de ces JO de Pyeongchang après le patineur de vitesse japonais Kei Saito, spécialiste du short-track.

Kei Saito a été testé positif à l'acétalozamide, un produit diurétique considéré comme masquant, durant un test hors compétition, avait précisé le TAS, ajoutant que le sportif avait accepté d'être " provisoirement suspendu " et avait quitté le village olympique.

Une délégation de 168 sportifs russes avaient néanmoins été invités par le CIO à participer aux Jeux sous une bannière neutre.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL