"Johnny aimerait vraiment qu'on ferme notre gueule" — Michel Drucker

Pierre Vaugeois
Février 15, 2018

Comment oublier cette séquence du 7 décembre 2017. Alors que les aînés de Johnny Hallyday sont déshérités, Jean-Marc Morandini et ses invités s'intéressent à Mamie Rock.

Invité ce matin à s'exprimer sur l'affaire de l'héritage de Johnny Hallyday, Michel Drucker a préféré ne pas s'exprimer. Lui c'était spécial. Je vous demande pardon, lance t-il dans un sanglot. L'animateur de France Télévisions vient parler de son avenir au sein du groupe et régler quelques comptes notamment avec Laurent Delahousse.

Les Hallyday sont plus que jamais divisés. "Je crois que Johnny aurait aimé qu'on ferme notre gueule, donc je la ferme". C'est la raison pour laquelle il n'a pas souhaité réagir à la polémique: " Je ne ferai pas de commentaire pour une raison très simple. Deux mois après la mort de l'interprète de "Noir c'est noir", Laura Smet et David Hallyday contestent son testament qui les déshériterait au seul profit de sa veuve Laeticia. Et d'ajouter: "Johnny n'aimerait pas que je parle de ça et il n'aimerait pas que ceux pour qui il avait de l'affection, et je crois que j'en faisais partie, se mêle de ça". A chaque fois que l'on interroge des gens sur des gens bien connus, célèbres, avant de répondre et d'accepter un hommage ou une interview, je me demande: " Qu'est ce qu'il aurait aimé lui? L'animateur et ami de longue date de la famille Hallyday a refusé de commenter cette affaire "parce que Johnny n'aimerait pas".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL