La nourriture industrielle à risque — Cancer

Evrard Martin
Février 15, 2018

Comme ils l'indiquent dans la revue médicale britannique BMJ (British Medical Journal), "cette étude prospective a été la première à évaluer l'association entre la consommation de produits alimentaires ultra-transformés et l'incidence du cancer, en se fondant sur l'étude d'une vaste cohorte avec une évaluation détaillée et à jour des apports alimentaires". Une augmentation de 10% de la proportion d'aliments ultra-transformés dans le régime alimentaire s'est révélée être associée à une augmentation de plus de 10% des risques de développer un cancer au global et un cancer du sein en particulier.

Leurs hypothèses visent la qualité nutritionnelle généralement plus faible de ces produits, trop gras, trop caloriques ou trop salés, et la vaste gamme d'additifs qu'ils contiennent.

"La même tendance a été constatée pour le cancer colorectal, mais le nombre de cas n'a pas atteint un seuil statistique suffisant pour finalement être pris en compte", précise aux " Echos", Bernard Srour, co-premier auteur de l'article scientifique. Les scientifiques ont fait état de 2 228 cas de cancer, dont 108 mortels et 739 du sein sur la période et la population étudiées.

Mais, d'ores et déjà, " ces résultats peuvent être considérés comme une première piste d'investigation dans ce domaine", assurent les chercheurs. Les aliments " ultra-transformés", qu'est-ce-que c'est?

La classification NOVA répartit les aliments en quatre groupes: aliments peu ou pas transformés, ingrédients culinaires, aliments transformés, aliments ultra-transformés.

" Le lien de cause à effet reste à démontrer", a précisé jeudi l'Institut national de la santé et de la recherche médicale, qui a financé l'étude avec d'autres institutions publiques françaises.

C'est quoi un aliment ultra-transformé? Il suffit pour cela de s'inscrire en ligne (www.etude-nutrinet-sante.fr) et de remplir des questionnaires, qui permettront aux chercheurs de faire progresser les connaissances sur les relations entre nutrition et santé et ainsi d'améliorer la prévention des maladies chroniques par notre alimentation. Elle a notamment évalué 3 300 aliments et les a classés selon un degré de transformation (classification NOVA).

Ainsi, les pains et brioches industriels, les barres chocolatées, les biscuits apéritifs, les sodas et boissons sucrées aromatisées, les nuggets de volaille et de poisson, les soupes instantanées, les plats cuisinés congelés ou prêts à consommer, et tous produits transformés avec ajout de conservateurs autre que le sel sont des produits " ultra-transformés ".

-Les compotes de fruits avec seulement du sucre ajouté sont considérées comme des "aliments transformés", tandis que les desserts aux fruits aromatisés avec du sucre ajouté, mais également des agents texturants et des colorants sont considérés comme des "aliments ultra-transformés". "Autre exemple, les viandes rouges ou blanches salées sont " transformées " alors que les viandes fumées et/ou avec des nitrites et des conservateurs ajoutés, comme les saucisses et le jambon, sont classées comme " ultra-transformées ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL