La présidence visée dans un double attentat — Somalie

Claudine Rigal
Février 24, 2018

Selon un premier bilan, les deux attentats auraient fait au moins dix-huit morts et vingt blessés, d'après une source policière et les services de secours.

La première explosion, suivie par des tirs d'armes à feu, a frappé un poste de contrôle près de Villa Somalia, le siège du gouvernement. "Une autre voiture chargée d'explosifs a détonné près d'un hôtel récemment ouvert". Cet attentat a été revendiqué par le groupe jihadiste somalien Al Chabaab, lié à Al-Qaïda, qui a revendiqué plusieurs attentats de ce type, à Mogadiscio, par le passé. Ce dernier dispose du soutien de la communauté internationale et de plus de 20 000 hommes de la force de l'Union africaine, venus d'Ouganda, du Burundi, de Djibouti, du Kenya et d'Ethiopie. La milice, qui tente de renverser le gouvernement somalien, a, de son côté, évoqué 15 militaires tués dans l'attaque.

Chassés de Mogadiscio en août 2011, les shebab ont ensuite perdu l'essentiel de leurs bastions. Ils y mènent souvent des opérations de guérilla et des attentats-suicides.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL