Le Barça arrache un nul à Chelsea — Ligue des Champions

Solenn Plantier
Février 23, 2018

A la lecture des occasions, les Blues d'Antonio Conte ont quand même de quoi pester après ce nul. Mais il ne l'a pas été. Et surtout parce que la seule erreur anglaise a été payée au prix fort avec l'égalisation catalane. Après un exercice 2016-17 compliqué, marqué par une élimination dès les quarts de finale de la C1 suite à un huitième compliqué face au PSG, l'écurie catalane a retrouvé de la vigueur sous les ordres d'Ernesto Valverde. Les Bavarois devaient néanmoins attendre la fin de la première période pour ouvrir le score via Thomas Muller (43e). Lewandowski se joignait à la fête en suivant bien une frappe de Mats Hummels repoussée par le gardien (79'), puis profitait d'un service de Muller en toute fin de rencontre (88'). C'est lui qui offre le but à Willian et qui est à l'origine des deux poteaux du Brésilien. Mais, en disant ça, je sais que tout peut se passer dans le football.

Chelsea en a sans doute un peu marre d'Andrés Iniesta. C'était d'ailleurs le premier but de l'Argentin face aux Blues, une équipe contre qui il avait joué huit fois par le passé sans parvenir à marquer. Le talent ne prend pas de rides. Le Barça en domination et Chelsea sur la défensive. Le défenseur danois peut vraiment s'en vouloir. Puis il y a eu cette 75e minute. Et la pression s'est faite trop forte. Christensen ne risque pas de l'oublier.

Lionel Messi a vaincu la "malédiction".

Le Barça faisait son grand retour en Ligue des Champions ce mardi. Mais ça valait le coup de patienter aussi longtemps.

Un match homérique de Willian, homme du match entre Chelsea et le FC Barcelone. On va travailler et corriger les petites erreurs qu'on a fait. Le choc des cultures notamment.

1-1, c'était d'ailleurs le score final de cette rencontre. Mais ce soir, Willian a clairement montré le meilleur visage de lui-même. Tout reste à faire dans ce duel avant le match retour qui aura lieu le mercredi 14 mars.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL