Le filtrage de la pub débute demain — Google Chrome

Alain Brian
Février 15, 2018

Seulement, Google ne peut pas se passer de ses revenus publicitaires, qui constituent la majorité de ses recettes (100 milliards de dollars en 2017).

C'est en juin dernier que Google avait annoncé ce projet, d'où il ressortait que le géant internet allait se focaliser sur trois types de publicités spécifiques, à savoir la publicité qui émet des sons de manière inattendue, celle qui recouvre des pages entières et la publicité animée.

Si Google a pris la décision d'intégrer un tel outil à son navigateur, ce n'est pas uniquement pour nos beaux yeux. C'est le résultat que nous espérions", affirme Google, et d'ajouter: son objectif est "que les sites prennent des mesures pour corriger eux-mêmes les expériences publicitaires intrusives et profitent à tous les utilisateurs du Web.

Dans la version bêta qui a été déployée il y a quelques mois, il fallait aller dans les paramètres avancés, puis les paramètres de contenu pour enfin trouver un paramètre " Annonces ". La fonctionnalité est d'ores et déjà activée chez toutes les personnes qui naviguent avec Google Chrome.

Quand des publicités seront bloquées, un petit message d'alertes s'affichera en bas de l'écran du smartphone pour prévenir l'internaute.

Quelles sont les publicités concernées?

Google n'a pas foncé tête baissée.

Google, qui travaille avec la Coalition for Better Ads, ne bloquera que les publicités jugées envahissantes.

Autre précision importante: dans le cas où Chrome s'aperçoit que la page contient des publicités gênantes, il ne se contentera pas de bloquer la seule publicité mise en cause, mais l'intégralité de la publicité sur la page. En effet, si la pression publicitaire fait " perdre " des internautes à la firme, il n'y a plus aucun intérêt au fait que la publicité finance un web gratuit.

Bref, des formats utilisés en masse par l'industrie et que les utilisateurs ne veulent plus voir.

Google et les publicités GoogleGoogle bloquera-t-il ses propres publicités?

Google explique que l'examen d'un site pourra donner lieu à un état " Avertissement " ou " Échec " en fonction des publicités présentes. À noter également que la taille maximale des sticky ads devrait être équivalente à 30% de l'écran, selon les informations du site dédié, Coalition for Better Ads. "Toutefois, si un site continue d'afficher des publicités non conformes dans les 30 jours suivant la notification des violations, Chrome commence à bloquer les annonces sur ce site", écrit la firme.

Le bandeau sur smartphoneBut de GooglePourquoi Google fait cela?

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL