Le services de Météo France en grève dans la région

Claudine Rigal
Février 23, 2018

Fermeture de services et postes en moins.

L'avenir s'annonce sombre chez Météo France.

Le motif de la protestation est le plan "Action Publique 2022" du gouvernement, qui prévoit des coupes sur les effectifs des structures.

En Auvergne-Rhône-Alpes, ces suppressions de postes menacent plusieurs antennes de Météo France: les centres d'Aurillac, de Clermont-Ferrand, de Montélimar, de Bourg-Saint-Maurice et de Chamonix pourraient fermer. Les orientations du programme sont ainsi jugées "paradoxales à l'heure du changement climatique et de l'impact grandissant des phénomènes météorologiques majeurs touchant nos territoires". Les syndicats s'inquiètent de la qualité des prévisions et de l'impact sur la chaîne d'alerte en cas de dangers liés à la météo. Ils déplorent une logique "purement comptable et idéologique". Ils réclament "un service public de la météorologie de pointe, pour tous les territoires et tous les acteurs".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL