Magistrats, fonctionnaires et greffiers se mobilisent en Charente-Maritime — Justice

Claudine Rigal
Février 15, 2018

Une cinquantaine de magistrats, avocats et greffiers se sont rassemblés, ce jeudi matin vers 10 heures, à l'intérieur du palais de justice de Digne (Alpes-de-Haute-Provence) pour défendre une "justice de qualité" et dénoncer le manque de transparence de la Chancellerie. La mobilisation devrait être maintenue à Pau pour conserver les deux tribunaux de grande instance du département, à Pau et à Bayonne, et une cour d'appel dotée de toutes ses prérogatives à Pau. A Saint-Brieuc, la manif elle est programmée à 13h15 sur les marches du tribunal de grande instance.

La justice française est en piteux état. "Elle bénéficie de 1, 8 % du budget public annuel, soit 64 € par habitant et par an et la France se situe au 23 ° rang sur 28 au sein de l'Union européenne pour le pourcentage du budget alloué à la justice". Les équipements informatiques sont indigents, les réseaux trop lents, les logiciels obsolètes et inadaptés.

Neuf syndicats de magistrats et avocats appellent à une journée d'action aujourd'hui à Cahors et dans le Lot.

Maître Véronique Lion s'est également exprimée, au nom du barreau de Lisieux, pour réclamer le maintien d'un tribunal de plein contentieux à Lisieux.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL