Marine Le Pen a "dans sa tête" le nouveau nom du FN

Claudine Rigal
Février 15, 2018

La présidente du Front national, Marine Le Pen, s'est dit ce jeudi également prête à soutenir un autre candidat qu'elle-même au sein du FN pour l'élection présidentielle de 2022 si ce dernier était "mieux placé" qu'elle pour diriger le parti.

"Si je suis la mieux placée pour porter nos idées et pour..."

"Le signal qui doit être lancé, c'est que nous ne serions plus à ce moment-là exclusivement un 'Front', qui a un côté un peu militaire dans sa formulation, pour être un mouvement susceptible d'être un pôle de rassemblement à vocation majoritaire", a déclaré la finaliste de la présidentielle 2017 lors du "rendez-vous politique" de l'Association de la presse étrangère. Moi je me bats pour des idées.

"Le jour où il y a quelqu'un de plus performant, de plus rassembleur, et qui incarne mieux que moi nos idées, je l'accompagnerai", a poursuivi Mme Le Pen.

Évoquant un "changement de nature", la fille de Jean-Marie Le Pen a présenté sa formation politique comme un "nouveau mouvement, un mouvement qui a vocation à consolider une base".

Le parti pourrait-il organiser des primaires?

Quelle sera la nouvelle appellation du FN? Je ne pense pas que son expérience professionnelle soit d'ores et déjà acquise. "Il n'y a aucun problème là-dessus", a ajouté Marine Le Pen. Sera-t-elle à nouveau sur la ligne de départ?

Le FN tient son 16e congrès les 10 et 11 mars à Lille, et en organisera un autre avant la présidentielle de 2022.

En Europe, elle voit aussi "une montée en puissance des partis souverainistes", citant l'entrée au gouvernement autrichien du parti d'extrême droite FPÖ, "l'alliance" en Italie "de ceux qui s'opposent à cette vision carcérale de l'Europe" en "tête dans les sondages" (la Ligue du Nord de Matteo Salvini, proche du FN, alliée à Forza Italia de Silvio Berlusconi et au petit parti post-fasciste Fratelli d'Italia, NDLR), sa propre accession au second tour de la présidentielle en France, ou encore la montée du parti d'extrême droite AfD en Allemagne.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL