Nestlé refuse un nouveau pacte avec les Bettencourt — L'Oréal

Xavier Trudeau
Février 15, 2018

Ce pacte entre la famille Bettencourt, actionnaire à hauteur de 33% du capital, et Nestlé, actionnaire à hauteur de 23%, plafonnait leurs participations respectives dans un objectif de stabilité.

Nestlé entend ainsi maintenir toutes les options ouvertes dans l'intérêt de ses actionnaires.

Dans ce cadre, ils ont notamment évoqué la participation de 23% que Nestlé détient au capital de L'Oréal.

" Nous n'avons pas l'intention d'augmenter notre participation dans L'Oréal et nous engageons à poursuivre notre relation constructive avec la famille Bettencourt", a précisé le groupe suisse, laissant donc la porte à un éventuel changement de sa stratégie actionnariale.

L'Oréal reste toutefois un investissement important pour Nestlé.

Que fera Nestlé de sa participation dans L'Oréal? Le chiffre d'affaires du groupe alimentaire vaudois a augmenté de 0,4% pour s'inscrire à 89,8 milliards.

Les analystes interrogés par l'agence suisse AWP tablaient en moyenne sur un bénéfice de 9,6 milliards pour un chiffre d'affaires de 90 milliards.

La croissance organique des ventes a atteint 2,4%, un indicateur très observé, a annoncé jeudi la multinationale veveysanne.

L'ancien patron du groupe allemand Fresenius a repris la direction de Nestlé en janvier 2017, avec pour mission implicite de redynamiser la croissance de Nestlé. A l'ouverture des marchés, le titre reculait de plus de 2 %.

Il a également procédé à des petites acquisitions et prises de participation sur des segments porteurs, telles que la marque californienne Sweet Earth, positionnée sur le créneau des plats végétariens.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL