Promotion sur le Nutella : Intermarché épinglé par la répression des fraudes

Xavier Trudeau
Février 22, 2018

La Répression des fraudes a tranché. "Intermarché n'a pas respecté les dispositions concernant la revente à perte", a déclaré la DGCCRF au Figaro, confirmant une information de RTL.

La Répression des fraudes accuse Intermarché d'avoir effectué de la revente à perte avec ses promotions à -70% sur quatre produits, dont du Nutella.

Intermarché dans l'illégalité. Les promotions à -70% sur le Nutella, des couches Pampers ou encore sur des bouteilles de Perrier proposées par le géant français des grandes surfaces enfreignent la loi sur la revente à pertes.

"Je dénonce le fait qu'ils ont enfreint la loi dans cette opération de promotions (.) qu'ils ont d'ailleurs interrompue et je pense que ça servira de contre-exemple à l'ensemble de la profession", a-t-elle ajouté. Les vidéos montrant des clients se ruant sur les pots ont fait le tour des réseaux sociaux, obligeant Intermarché à présenter ses excuses aux clients.

Nutella
CC0 Pixabay Bru-nONutellagate? Une théorie du complot vient alimenter la polémique sur Lactalis

Le Code de commerce interdit en effet la revente à verte, c'est-à-dire "la revente d'un produit en l'état à un prix inférieur à son prix d'achat effectif".

Le 31 janvier dernier - pendant les soldes - les agents de la DGCCRF se sont donc rendus dans les locaux d'Intermarché pour comprendre comment l'opération promotionnelle avait été montée. Les produits ayant été achetés récemment par Intermarché, ils ne relevaient donc pas d'une opération de soldes.

"Très clairement c'est une mise en garde", a commenté jeudi sur RTL Delphine Gény-Stéphann, secrétaire d'Etat à l'Economie, évoquant une promotion "extrêmement agressive".

Dans l'après-midi, se tiendra la réunion du Comité de suivi des relations commerciales à laquelle assisteront Delphine Gény-Stephann ainsi que Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation. La répartition de la valeur entre les différents acteurs de la filière de l'alimentation et de la distribution avait été au cœur des débats.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL