Révolte dans un camp de réfugiés congolais — Rwanda

Claudine Rigal
Février 24, 2018

La répression de cette manifestation dans le camp de réfugiés de Kiziba, dans l'ouest du Rwanda, est intervenue après plusieurs jours de protestation contre la réduction des rations alimentaires.

Quittant Kiziba le 20 février, quelque 700 jeunes Congolais ont marché sur la ville rwandaise de Kibuye et se sont dirigés vers les bureaux du Haut-Commissariat aux réfugiés - HCR -, avec l'intention de se plaindre de leurs conditions de vie. Cela après une autre baisse de 10% trois mois plus tôt. Selon une source locale, le " budget " affecté à chaque réfugié est de 25 cents d'euro par jour... Certains parmi eux se seraient alors mis à caillasser la police, qui aurait répliqué en tirant en l'air. Bilan: deux blessés, mais aucun par balles, assure une des porte-paroles du HCR.

"En rage, des réfugiés auraient alors attaqué un poste de police situé dans le camp et pris en otage des policiers".

"Des manifestants violents armés de pierres, de bâtons et de projectiles en fer ont agressé et blessé sept policiers", a affirmé le porte-parole de la police rwandaise, Theos Badege.

"Nous regrettons que nos appels incessants à maintenir le calme et la retenue aient été vains". Enfin, cette organisation demande une enquête pour déterminer les circonstances exactes qui ont conduit à cette tragédie.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL