Sanctions "les plus importantes" jamais imposées (Trump) — Corée du Nord

Claudine Rigal
Février 23, 2018

L'administration américaine a décidé d'étendre considérablement les sanctions contre la Corée du Nord afin de priver ses autorités des moyens de financer son programme nucléaire, a déclaré vendredi le Président Trump.

Leur objectif est de continuer à couper les sources de revenus et de pétrole " que le régime utilise pour financer son programme nucléaire et son armée", a précisé la Maison-Blanche.

Les sanctions visent 56 sociétés de transport maritime qui aident Pyongyang "à échapper aux sanctions", selon le communiqué de la Maison-Blanche.

" J'espère que quelque chose de positif en sortira, nous verrons", a-t-il simplement ajouté.

Donald Trump a porté un coup épouvantable contre la Corée du Nord, que les États-Unis avaient préparés depuis longtemps: il s'agit "des plus importantes" sanctions jamais imposées par le pays à Pyongyang.

Le vice-président Mike Pence a annoncé lors de sa visite à Tokyo il y a deux semaines, avant de se rendre à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Pyeongchang (Corée du Sud), que des sanctions plus fortes seraient bientôt prises contre la Corée du Nord, "régime le plus tyrannique et le plus oppressif au monde".

En janvier, le secrétaire américain à la Défense, Jim Mattis, a souligné l'importance d'une résolution diplomatique au conflit avec la Corée du Nord, mettant l'accent sur des actions non militaires, notamment les sanctions internationales.

Donald Trump impose des sanctions à des sociétés de transport qui aident la Corée du Nord
Trump annonce « les plus importantes » sanctions jamais imposées à Pyongyang

Le Conseil de sécurité de l'ONU a multiplié ces dernières années les trains de sanctions pour contraindre Pyongyang à renoncer à ses programmes nucléaire et balistique.

Il avait promis "le feu et la colère" contre la Corée du Nord, en août dernier.

Donald Trump a, par le passé, accusé la Chine de livrer du pétrole à la Corée du Nord malgré les sanctions, une affirmation catégoriquement rejetée par Pékin.

" Le Trésor s'attaque avec force aux voies illégales utilisées par la Corée du Nord pour échapper aux sanctions", a insisté M. Mnuchin, citant en particulier les livraisons de charbon et de pétrole.

Il s'agit de sanctions unilatérales adoptées uniquement par les États-Unis. Celles-ci avaient été dévoilées un peu plus tôt par la Maison Blanche.

Parmi les autres spectateurs, figurera Kim Yong Chol, un général nord-coréen à qui l'on impute le naufrage, en 2010, d'un bateau sud-coréen lors duquel 46 marins ont péri.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL