Veolia affiche un bon bilan pour 2017

Xavier Trudeau
Février 22, 2018

Sur l'ensemble de 2017, malgré la hausse de l'euro, et donc des effets de change défavorables, le groupe est parvenu à faire progresser son chiffre d'affaires de 3,9% (3,5% hors acquisitions).

Dans les faits, l'entreprise française, présente sur les cinq continents au travers de plus de 160 000 collaborateurs, affiche ainsi un bénéfice net en hausse de 4,8 % sur la période, pour atteindre 401,6 millions d'euros.

Selon le PDG Antoine Frérot, ces résultats "particulièrement satisfaisants" ont été permis notamment par le renforcement des moyens commerciaux (+40 millions d'euros sur l'année 2017) et par la poursuite de la stratégie de réduction des coûts.

Son PDG a également rappelé que l'environnement du groupe était "moins tendu" aujourd'hui que début 2017, avec un contexte économique porteur pour l'activité de traitement des déchets et une inflation légèrement positive en Europe, en 2017, qui conduira à des indexations tarifaires en conséquence.

Quant à l'avenir, le groupe affiche sa confiance, en visant "une croissance organique, sans accroître l'endettement, et une discipline ferme en termes de coûts et d'efficacité".

En 2017, les ventes ont été particulièrement dynamiques à l'international avec une croissance hors Europe de 9,8% (+6,7% en organique), notamment grâce à l'Amérique latine (+22,4% à changes constants) et à l'Asie (+21,2%). Le leader mondial de l'eau et des déchets a dévoilé ce jeudi des performances opérationnelles solides, meilleures encore qu'attendu par le consensus des analystes car "nous avons enregistré une accélération en fin d'année sur tous nos indicateurs clé et nous abordons 2018 avec élan", a commenté le PDG du groupe, Antoine Frérot. Son chiffre d'affaires a bondi de 6,3% au quatrième trimestre. Malgré de nouveaux contrats (avec par exemple les stations d'épuration du Mans, d'Angers ou de Marquette), Veolia a d'ailleurs annoncé en juin une restructuration dans sa branche Eau en France, avec 572 postes supprimés et 987 personnes redéployées.

Veolia a confirmé ses objectifs pour 2018, c'est-à-dire la "poursuite d'une croissance soutenue du chiffre d'affaires" à changes constants, une croissance de l'ebitda supérieure à celle de 2017 et une réduction des coûts supérieure à 300 millions d'euros.

L'activité de déchets est "en forte progression" (+8,1% à changes constants), notamment grâce à l'acquisition de la division produits sulfurés de Chemours aux Etats-Unis et grâce à un "impact favorable de la hausse du prix des matières recyclées".

Veolia proposera d'ailleurs à ses actionnaires un dividende à 0,84 euro, soit une hausse de 5% par rapport à l'année précédente.

Dans le même temps, son résultat net part du groupe s'est établi à 402 millions (+4,8% en données publiées, +7,5% à change constant).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL