Entrée en vigueur d'une trêve humanitaire décrétée par Moscou en Syrie

Claudine Rigal
Mars 1, 2018

D'autres tirs ont visé selon elle un couloir humanitaire au niveau du secteur d'Al-Wafidain, pour empêcher les civils de quitter l'enclave. Au total, il y a plus de 560 morts, dont 140 enfants, depuis le début de l'offensive, le 18 février.

Le 26, le régime mène de nouveaux raids aériens et tirs d'artillerie, tuant 22 civils, principalement dans la grande ville de Douma.

Le 20, selon l'OSDH, l'aviation russe bombarde la Ghouta orientale pour la première fois depuis trois mois, touchant un hôpital à Arbine, désormais hors service.

Bombardements de la Ghouta orientale: comment en est-on arrivé là? Des combats de ce type se déroulent quotidiennement sur le front, a-t-il toutefois expliqué.

Des dirigeants de ces factions ont néanmoins fait part de la disposition des combattants du groupe jihadiste Hayat Tahrir al Cham - dont la présence dans l'enclave rebelle se limite à quelques poches -, à évacuer la zone afin de mettre fin aux bombardements.

Chaque jour, les correspondants de l'AFP sur le terrain ont filmé les mêmes images: des corps alignés dans les morgues d'hôpitaux de fortune, des enfants en pleurs et le visage ensanglanté, ou encore des secouristes à bout de force, enveloppés dans des nuages de poussière grise, qui tentent de dégager des victimes des décombres.

Tôt dimanche, l'Elysée a annoncé que le président Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel s'entretiendront dans la journée avec le président russe Vladimir Poutine de l'application de la trève, prévenant qu'ils seront "extrêmement vigilants sur sa mise en oeuvre concrète ". Les convois humanitaires doivent pouvoir parvenir sans attendre dans les localités les plus touchées par les violences et les pénuries.

En revanche, la Russie ne devrait pas, pour l'instant, appliquer le cessez-le-feu réclamé par l'ONU samedi au reste du territoire du territoire syrien, comme le stipule la résolution 2401 du Conseil de sécurité de l'ONU. "Nous avons besoin de 30 jours de cessation des hostilités dans toute la Syrie, comme le demande la résolution du Conseil de sécurité ".

L'avenir de la trêve humanitaire quotidienne annoncée par Vladimir Poutine dans la Ghouta orientale en Syrie, d'ores et déjà violée, dépendra de l'attitude des rebelles et de leurs "provocations", a indiqué, hier, le Kremlin. Ces frappes ont fait un mort et blessé dans la localité de Saqba, proche de Damas, selon l'ONG.

A Téhéran, le chef d'état-major de l'armée, le général Mohammad Bagheri, cité par l'agence officielle Irna, s'est d'ailleurs montré catégorique: " Des zones de la périphérie de Damas qui sont aux mains de (groupes) terroristes ne sont pas concernées par le cessez-le-feu et les offensives et le nettoyage de l'armée syrienne va se poursuivre ". Le nouveau déluge de feu a fait 29 morts.

Dans la Ghouta, le vote de la résolution de l'ONU a laissé les habitants de marbre. C'est le régime qui nous tue, comment pourrais-je lui faire confiance?

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL