F1 - Horner regrette que Ferrari 'tienne la F1 en otage'

Solenn Plantier
Марта 14, 2018

Ambiance en Formule 1. En cause, Sergio Marchionne, grand patron du groupe Fiat Chrysler et, donc, patron de la firme de Maranello. Il y a une semaine, ce dernier a menacé de retirer son équipe de la F1 si le règlement technique, qui doit être adopté en vue de la saison 2021, ne le satisfait pas. Christian Horner, lui, n'a pas apprécié ses commentaires et a réagit ce mercredi.

"Ces règles pourraient causer du tort à nous, Ferrari ou Mercedes, mais c'est à Liberty de décider ce qu'ils veulent pour l'avenir de la Formule 1".

" Je pense que c'est irrespectueux pour Ross Brawn (directeur Motor Sports de Liberty Media), un des ingénieurs les plus réputés dans l'histoire de la F1, a rétorqué le Britannique dans une interview accordée à El Confidencial". Il est inévitable qu'il y aura deux champs de bataille. "Nous n'aurons aucune influence".

"Tout le monde veut évidemment que Ferrari continue, c'est génial de se battre contre une telle équipe".

D'autres rapports

Discuter de cet article