Ford n'y voit "aucune opportunité de production" après 2019 — Site de Blanquefort

Pierre Vaugeois
Mars 9, 2018

Auparavant, il avait demandé à Ford d'y "maintenir une charge de travail suffisante (.) jusqu'à fin 2019", pour permettre une recherche optimale de nouvelles activités pour l'usine, "au sein du groupe Ford ou en lien avec des partenaires externes".

Dans ce communiqué publié en marge d'une réunion de suivi à Bordeaux qui réunissait les représentants de l'Etat, direction du constructeur américain, les syndicats et les élus locaux, Ford-France indique que les projections actuelles de volumes production sont "saines jusqu'au cours de 2019" pour l'usine de Blanquefort, aux 910 salariés. Il confirme sa volonté d'un retrait total de ce site de production de boîtes de vitesse.

Dans un communiqué Ford confirme aussi son engagement à oeuvrer pour rechercher un repreneur intéressé par le site: "nous reviendrons vers le comité d'entreprise de FAI le 15 mars pour confirmer la composition de l'équipe dédiée à l'identification d'un potentiel repreneur". Il exclut de fait tout autre scénario, en particulier celui du maintien d'une quelconque activité Ford sur le site.

Environ un millier de personnes ont manifesté dans les rues de Bordeaux
Environ un millier de personnes ont manifesté dans les rues

Par son communiqué, Ford confirme qu'il envisage pour Blanquefort l'hypothèse d'un repreneur "intéressé et engagé à proposer une solution viable et pérenne pour FAI".

La manifestation de quelque 400 salariés dans les rues de Bordeaux ce vendredi n'a pas permis de changer la donne.

Salarié de Ford-Blanquefort, l'ancien candidat à la présidentielle du NPA et délégué CGT Philippe Poutou estime que "Ford à des comptes à rendre" à l'Etat et à la collectivité, après les millions d'aides publiques qu'il a reçues depuis 2013 en échange de la garantie de maintenir un millier d'emplois pendant cinq ans. Vendredi, le constructeur automobile a annoncé qu'au-delà de cette échéance, le site de Gironde ne permettra plus " aucune opportunité de production Ford ". Le cortège mêlait des salariés, des élus locaux, mais aussi des habitants de la ville.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL