Il existerait non pas deux types de diabète mais cinq !

Evrard Martin
Mars 7, 2018

En l'état actuel des connaissances, deux types de diabète sont connus. Dans une étude publiée dans The Lancet Diabetes and Endocrinology (voir ici) des chercheurs affirment qu'il existe cinq type différents de diabètes et non pas deux comme actuellement recensé.

Le diabète résulte d'une dérégulation du niveau de sucre dans le sang, un dysfonctionnement qui augmente considérablement les risques d'AVC, de crise cardiaque, de cécité, s'insuffisance rénale, et même d'amputation des membres... Il est généralement associé aux mauvaises habitudes de vie comme le manque d'exercice, une mauvaise alimentation et l'obésité. Selon le type de diabète qui touche le patient, les risques pour la santé sont différents.

Quand on parle de diabète, on en distingue généralement deux: le diabète de type 1 et le diabète de type 2. Rattachés au Lund University Diabetes Center et à l'Institute for Molecular Medecine Finland, ils ont analysé en détail le sang de près de 14 775 patients originaires de Scandinavie.

Le diabète de type 2 touche logiquement le reste des personnes diabétiques, soit 90%.

Forme N° 1: le diabète se présente sous la forme d'une maladie auto-immune en tout point semblable au diabète de Type 1. Ces deux formes sont assez graves. Elle frappe les gens d'un jeune âge et en bonne santé en ciblant leur système immunitaire: ils ne sont plus capables de produire de l'insuline. Ce n'est toutefois pas le système immunitaire qui est en cause.

Forme N° 3: les patients diabétiques se montrent résistants à l'insuline. Il apparaît dans la jeunesse et s'attaque aux cellules qui produisent de l'insuline. Ils en produisent, mais leur corps n'y répond plus. Groupe 4: ce diabète est observé chez des personnes obèses, mais dont le métabolisme est beaucoup plus proche de la normale que chez celles du groupe 3. Les symptômes se sont déclarés plus tard que dans les autres groupes, et la maladie semble être moins agressive.

Ces nouvelles catégories n'annoncent pas de changements importants immédiats dans le traitement, mais elles auront des retombées à l'avenir. " Le Dr. Emily Burns du Diabetes UK ajoute qu'une meilleure compréhension de la maladie, rendue possible notamment par la catégorisaient en cinq branches, pourrait aider à "personnaliser les traitements et potentiellement réduire le risque de futures complications liées au diabète ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL