INTEL se sentirait menacé — BROADCOM/QUALCOMM

Xavier Trudeau
Mars 12, 2018

En effet, la volonté de Broadcom de racheter Qualcomm serait motivée également par la naissance d'un super concurrent dont la taille serait équivalente à la sienne.

Intel a répondu qu'il ne commentait pas les "rumeurs ou spéculations" en matière de fusions-acquisitions. Broadcom avait précédemment déjà racheté Brocade pour 5,5 milliards de dollars, alors que Qualcomm entérine actuellement la reprise de la néerlandaise NXP pour un montant de 47 milliards de dollars.

Non seulement Broadcom-Qualcomm serait le leader dans les puces pour smartphones, mais il disposerait aussi d'une forte présence dans les puces pour les centres de données.

Marché: Intel minimise son intérêt supposé pour Broadcom
Intel serait intéressé par Broadcom

D'après le Wall Street Journal, Intel songe à une offre sur Broadcom depuis la fin de l'année dernière et étudie le dossier avec des conseillers. Une source du quotidien a cependant déclaré qu'une offre était improbable étant donné la complexité de l'opération. Elles jouent sur le même terrain qu'Intel, qui verrait donc d'un mauvais œil le mariage de ces deux concurrents.

Dan Hutcheson, patron du cabinet de recherches et de conseil sur les semi-conducteurs VSLI Research, abonde dans ce sens: "Il y a des produits qui se recoupent mais c'est vraiment sans conséquence". Par ailleurs, les autorités américaines voient d'un mauvais œil ce rapprochement; Broadcom est basé à Singapour et le gouvernement US craint pour la sécurité nationale du pays ainsi que le déploiement du futur réseau 5G sur lequel Broadcom entend se positionner.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL