Interpellation de Koné Katinan, que d'interrogations — Côte d'Ivoire

Solenn Plantier
Mars 12, 2018

Il a été relâché le lendemain lundi 12 mars, rapportent des sources concordantes.

" Je suis rentré de l'Afrique du Sud aux environs de 23h. Ils ont par la suite dit qu'ils se sont trompés de personne et ont présenté les excuses de la police ghanéenne, avant que je ne sois libéré", poursuit-il.

Koné Katinan est aussi poursuivi par la Côte-d'Ivoire, pour avoir déverrouillé les coffres forts de la BCEAO durant la crise poste électorale de 2010/2011. Contrairement aux autres condamnés laissés en liberté à Abidjan, Gbagbo et Koné Katinan font l'objet d'un mandat d'arrêt international que les autorités ghanéennes refusaient jusqu'à maintenant d'exécuter pour le dernier.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL