Kidnappé samedi par des inconnus, Ivo Leke Tambo a été libéré — Cameroun

Claudine Rigal
Mars 20, 2018

Selon des sources concordantes, le professeur Ivo Leke Tambo et les autres victimes de ces enlèvements se rendaient à une cérémonie de remerciement au chef de l'Etat, pour la nomination du ministre Paul Tasong.

Seul le PCA du GCE Board, le Professeur Ivo Leké Tambo, reste encore en captivité.

"Je voudrais saisir cette occasion pour appeler tous les acteurs de la vie socio-politique de la région au calme", a-t-il lancé. Dans l'une des vidéos, l'on aperçoit le haut fonctionnaire à moitié nu assis dans un lieu inconnu.

L'enlèvement de M. Leke Tambo n'avait pas été confirmé par les autorités camerounaises jusqu'à sa libération.

Selon certains médias camerounais, les ravisseurs aurait exigé "une rançon de 100 millions de FCFA" (152.500 euros) et n'auraient obtenu que "20 millions de FCFA" (30.500 euros).

Les photos et les vidéos de ce kidnapping revendiqué par un groupe armé proche d'un mouvement sécessionniste ont fait le tour du monde à travers les réseaux sociaux. La nature de ce message n'a pas été précisée. Cet incident, note-t-on, intervient au moment où le nouveau ministre de l'Administration territoriale, Paul Atanga Nji, par ailleurs natif de la région du Nord-Ouest, effectue une visite de travail dans cette partie du pays marquée par plusieurs audiences avec les forces vives de la zone en vue d'explorer les pistes de solution à la crise sécessionniste qui déchire les régions anglophones depuis octobre 2016.

En février, un sous-préfet et le responsable régional du ministère des Affaires sociales dans le nord-ouest avaient été enlevés à Batibo.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL