La BCE avance vers la fin de sa politique monétaire accommodante

Xavier Trudeau
Mars 8, 2018

Alors que Donald Trump espère signer ce jeudi le texte prévoyant une hausse des tarifs douaniers américains sur les importations d'acier et d'aluminium, Wall Street s'en est bien tirée hier à l'issue d'une séance où les indices sont partis un peu dans tous les sens, avant de finir sans véritable tendance. L'euro, qui s'était brièvement raffermi contre la devise américaine après la publication du communiqué de la BCE, a cédé l'intégralité de ses gains au cours de la conférence de presse de Mario Draghi pour s'échanger sous 1,235.

La BCE a renoncé à la possibilité d'augmenter le volume mensuel de ses rachats de dettes publiques et privées, faisant un petit pas en direction de l'abandon de son vaste programme de soutien à l'économie.

Le principal taux de refinancement a été laissé à zéro tandis que les banques vont continuer à payer auprès de la BCE un intérêt négatif de 0,40% pour les liquidités dont elles n'ont pas l'utilité immédiate.

Le banquier central devrait mettre une nouvelle fois en garde contre le protectionnisme et ses risques pour la croissance mondiale, comme en août dernier lors du séminaire de la Réserve fédérale américaine de Jackson Hole. La démission mercredi de Gary Cohn, l'un de ses principaux conseillers économiques, n'a guère apaisé les esprits. "Le commerce mondial va devoir s'acclimater à un élan protectionniste", a estimé mercredi Joachim Schallmayer, économiste chez DekaBank, lors d'un point presse à Francfort. Aucun changement de la politique monétaire attendu.

Toute la question est de savoir quand l'institution de Francfort durcira le ton face à une conjoncture toujours solide en zone euro, que devrait confirmer le nouveau train de prévisions dévoilé jeudi.

La Fed indique une accélération "modérée" des salaires et de l'inflation.

Les conditions économiques plaident en effet en faveur d'une politique monétaire moins accommodante.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL