La filière café connait de nouveaux remous — Côte d'Ivoire

Claudine Rigal
Mars 10, 2018

Des camions chargés de café sont stationnés au port d'Abidjan, le 8 mars 2018. On est là, on ne décharge pas, on nous dit rien. "Le matin, quand ils arrivent, ils prennent peut-être deux camions et puis c'est fini pour toute la journée", se plaint Bazoumana Fofana, un chauffeur de camion. Assis par petits groupes à l'ombre des camions, les chauffeurs n'en peuvent plus d'attendre, déplorant l'insécurité et les voleurs qui, la nuit tombée, dérobent des sacs de café.

L'interdiction de commercialisation du café, selon Moussa Koné est dûe à la surproduction et au manque de moyens "pour assurer la compensation " à travers le fonds de soutien, évoqué par le conseil café cacao.

Depuis quelques jours, la filière café est en ébullition.

Jadis un des premiers producteurs mondiaux, la Côte d'Ivoire a vu ses exportations diviser par 2 voire trois ces dernières décennies.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL