La présidente, impliquée dans un scandale financier, refuse de démissionner — Maurice

Claudine Rigal
Mars 14, 2018

La Maurice, reconnue pour sa stabilité démocratique, lancée dans une crise politique qui pourrait aboutir à la destitution de la présidente. Cette dernière refuse de démissionner face au scandale financier. Depuis l'éclatement de l'affaire Platinum Card dans laquelle est impliquée la présidente de la République, ses relations avec le Premier ministre ne sont pas très cordiales. Une version que la principale concernée dément.

La présidente, Ameenah Gurib-Fakim était depuis plusieurs jours sous forte pression, car accusée d'avoir utilisé une carte bancaire fournie par une ONG pour effectuer des achats personnels.

Il y a moins d'une semaine, Mme Gurib-Fakim a proposé de se retirer après des allégations selon lesquelles elle avait utilisé la carte de crédit d'un organisme de bienfaisance pour acheter des articles personnels.

Une somme confirmée dans le communiqué de mercredi qui précise toutefois que la présidente a utilisé la carte "par inadvertance" et qu'"elle en a elle-même immédiatement informé le PEI et demandé un relevé détaillé".

Bien que ces célébrations figurent à l'agenda du site web de la présidence, le nom de la chef de l'État n'est pas parmi ceux qui doivent accueillir Shri Ram Nath Kovind à son arrivée au Champ-de-Mars, à 17 h 57.

Déterminée à garder son pouvoir, Ameenah Gurib-Fakim risque à présent une procédure de destitution qu'a déjà menacé de déposer son gouvernement devant le Parlement.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL