Le Novitchok au cœur du conflit entre Londres et Moscou — Affaire Skripal

Claudine Rigal
Mars 20, 2018

Il a été empoisonné au Novitchok, un agent innervant mis au point dans les laboratoires russes.

L'ex-espion russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia ont été retrouvés empoisonnés à Salisbury, en Angleterre, où ils sont toujours hospitalisés dans un état critique. Londres accuse Moscou, qui nie toute implication et menace d'intensifier ses réponses.

Il a ajouté que, contrairement à ce que la Russie avait prétendu, elle avait produit et accumulé des réserves de Novichok.

Le ministre britannique des affaires étrangères, Boris Johnson, a annoncé dimanche la venue ce lundi au Royaume-Uni d'experts de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques pour mener des tests sur la substance utilisée.

Dans la foulée de cette affaire, le Royaume-Uni et la Russie ont expulsé un total de 23 diplomates, coupé les communications de haut niveau et adopté d'autres mesures punitives l'un à l'égard de l'autre.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL