Le parquet de Marseille ouvre une information judiciaire — Levothyrox

Evrard Martin
Mars 6, 2018

C'est une réponse qu'attendaient de très nombreuses familles.

Une information judiciaire a été ouverte à Marseille dans le cadre du dossier du Levothyrox et des effets secondaires de la nouvelle formule de ce médicament pour les malades de la thyroïde, a annoncé lundi à l'AFP le procureur de la République de Marseille.

L'information judiciaire contre X a été ouverte le 2 mars, pour "tromperie aggravée, blessure involontaire et mise en danger d'autrui". Elle a été confiée à un juge du pôle de santé publique du TGI de Marseille, dont la compétence s'étend jusqu'à Lyon (Rhône), siège français du laboratoire allemand Merck qui produit ce médicament.

Une enquête préliminaire avait été ouverte en septembre pour tromperie aggravée, atteintes involontaires à lintégrité physique et mise en danger dautrui et a été menée par lOffice central de lutte contre les atteintes à lenvironnement et à la santé publique. Mais plusieurs milliers de personnes se sont plaintes auprès de lAgence nationale de sécurité du médicament et des produits de la santé (ANSM), affirmant ressentir des fatigues intenses, des crampes et des vertiges.

Selon le rapport rendu le 30 janvier, cette "fréquence de signalement (.) totalement inattendue" pourrait s'expliquer par "l'effet multiplicateur du portail de signalement (mis en ligne pour que les patients concernés fassent leur déclaration) et des réseaux sociaux".

L'enquête a porté sur plus de 12.000 déclarations aux Centres régionaux de Pharmacovigilance (CRPV) d'effets indésirables après la prise de la nouvelle formule.

Depuis le début de lenquête de pharmacovigilance, 19 cas de décès ont été rapportés et analysés. L'agence n'établit aucun lien de cause à effet avec le médicament.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL