Les Farc se retirent de la présidentielle — Colombie

Claudine Rigal
Mars 10, 2018

Un retrait dû aux problèmes de santé de son leader et candidat Rodrigo Londoño, connu sous son pseudonyme Timochenko.

Le parti FARC issu de la guérilla du même nom se retire de l'élection présidentielle en Colombie, prévue fin mai.

Rodrigo Londoño, âgé de 59 ans, a été victime d'un infarctus pendant la première semaine de mars et a dû subir un pontage coronarien. En février, il avait annulé tout meeting électoral public, suite à des manifestations violentes menées contre des candidats de l'ex-guérilla par des adversaires de l'accord de paix.

Vue générale d'un gigantesque bureau de vote à Bogota
Des électeurs enregistrent leur préférence dans un bureau de vote de Bogota

L'ex-commandant guérillero Ivan Marquez, candidat au Sénat lors des législatives du dimanche 11 mars, a déclaré en conférence de presse que l'intervention cardiaque qu'a récemment subie son leader amène le groupe " à retirer [son] aspiration à la présidence ".

Les FARC constituèrent pendant des décennies l'une des plus puissantes guérillas d'Amérique du sud. "Nous restons dans l'expectative", a ajouté l'ancien négociateur de l'accord de paix.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL