Les Français de plus en plus adeptes du grignotage — Alimentation

Evrard Martin
Mars 12, 2018

Et pourtant, il est devenu une habitude quotidienne chez les Français! Selon une étude du Crédoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie) réalisée pour le géant de l'agroalimentaire Mondelez International et dévoilée par Le Parisien, 38% des interrogés reconnaissent consommer au moins un "hors repas" tous les jours ou presque et 35% deux à trois fois par semaine. Une pratique en hausse puisque ce taux n'atteignait que 20 à 30% lors des différentes études menées depuis 2010.

Concrètement, 34,4% des Français s'offrent une collation entre 10 et 11 heures du matin en prenant une boisson chaude avec un fruit, des céréales ou des biscuits sucrés.

Si le grignotage est devenu plus courant, les Français ne délaissent pas pour autant les trois repas traditionnels à table, synonymes de moments de convivialité, contrairement aux Anglo-Saxons qui remplacent leurs repas par le snacking, selon Thibaut de Saint Pol, sociologue à l'Ecole normale supérieure Paris-Saclay et co-auteur de ce premier Observatoire du snacking.

Les Français mangent entre les repas d'abord par plaisir (38%), plus que pour couper la faim (28%) ou décompresser (17%).

A lire aussi: Comment éviter que l'omniprésence du sucre empoisonne notre santé?Pour ces petits snacks, l'heure du goûter est plébiscitée par 43,5 % des sondés fans de grignotage, qui se tournent alors majoritairement vers des aliments sucrés.

42,2 % prennent un apéritif (48 % boivent de l'alcool, 42 % des biscuits salés ou des chips et 25 % des graines). Quels que soient le moment et les grignotages choisis, la démarche se fait sans regret ou culpabilité pour 86 % des sujets, relève l'étude.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL