Les repas à l'extérieur mauvais pour la santé ?

Evrard Martin
Mars 31, 2018

Ils sont notamment massivement utilisés pour améliorer la flexibilité et la solidité des emballages en plastique.

" Cette étude suggère que les aliments préparés à domicile contiennent moins de phtalates, de produits chimiques liés aux problèmes de fertilité, de complications de grossesse et d'autres problèmes de santé", explique Ami Zota, Professeure adjointe de santé environnementale et professionnelle à l'École de santé publique de l'Institut Milken à l'Université George Washington".

D'après les conclusions, le fait de manger régulièrement dans les restaurants et les établissements de restauration rapide provoquerait une hausse des niveaux totaux de produits chimiques nocifs dans le corps, en particulier les phtalates, classés parmi les perturbateurs endocriniens. Certaines formes de ce produit chimique ont été interdites dans les produits pour enfants aux États-Unis.

Les taux se révèlent particulièrement élevés chez les adolescents.

Les chercheurs se sont basés sur l'analyse de données de la "US National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES)" collectées entre 2005 et 2014. Pour le moment, aucun lien de cause à effet n'a été trouvé mais il se pourrait que le fait de dîner au restaurant soit "une source d'exposition aux phtalates importante et encore méconnue pour la population américaine", a-t-il ajouté.

Au total, il a été demandé à 10 253 personnes de répertorier ce qu'elles avaient mangé sur 24h ainsi que l'origine de leur nourriture. Ils ont ensuite mesuré leur taux de phtalates grâce à des échantillons d'urine.

Sur l'ensemble du groupe, 61% a rapporté avoir mangé à l'extérieur la veille. La corrélation entre l'exposition élevée aux phtalates et le fait de manger au restaurant étaient marquée à travers toutes les tranches d'âges, mais plus forte chez les jeunes, ont commenté les chercheurs. Ceux qui avaient consommé du fastfood avaient 55 fois plus de produits chimiques dans l'organisme que les adolescents ayant mangé des plats préparés maison. "Il est donc primordial de trouver des moyens de limiter leur exposition".

Certains aliments, comme les hamburgers et les sandwichs, possèdent des niveaux plus élevés de phtalates, mais seulement quand ils sont achetés dans un restaurant, révèle l'étude.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL