Les véritables raisons du retrait des GIFS des stories — Instagram

Alain Brian
Mars 12, 2018

Les contenus truffés de GIF sur Instagram et Snapchat, c'est fini. Un site américain qui fonctionne comme un moteur de recherche de GIF, des images animées très populaires.

Giphy mettait à la disposition de ces deux applications des "autocollants animés", à ajouter sur ses images. Mais cette fonctionnalité a été supprimée dimanche.

Si les stickers proposés sont souvent de nature humoristique ou esthétique, plusieurs internautes ont été choqués par le contenu d'un sticker particulièrement raciste, qui apparaissait dans les résultats lorsqu'on recherchait le mot "crime".

TechCrunch rapporte les propos d'un porte-parole de Snapchat: "Dès que nous avons été informés, nous avons supprimé le GIF et désactivé Giphy jusqu'à ce que nous soyons sûrs que cela ne se reproduira plus. pendant que nous attendons que l'équipe de Giphy y jette un coup d'œil". On voyait un compteur censé représenter le nombre de personnes noires assassinées, accompagné d'une insulte raciste. "Ce genre de contenu n'a pas sa place sur Instagram". Un représentant d'Instagram explique: "Nous avons arrêté notre intégration avec Giphy tant qu'ils enquêtent sur le problème".

Le porte-parole de Snapchat s'est dit désolé et étonné de voir un tel contenu apparaître dans l'application. " Snapchat affirme que tous les GIF présents sur la plateforme sont vérifiés pour être adaptés aux 13 ans et plus". Les conditions d'utilisation de Giphy interdisent toutefois certains types de GIF, notamment racistes.

Giphy a répondu pour lever le voile sur l'affaire: "Après enquête sur l'incident, cet autocollant était disponible à cause d'un bug dans nos filtres de modération de contenu affectant spécifiquement les autocollants GIF".

"Un utilisateur a découvert un autocollant GIF offensant dans notre bibliothèque et nous l'avons immédiatement supprimé selon nos directives de contenu". Le personnel de Giphy examine également chaque autocollant GIF à la main et devrait terminer sous peu.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL