Malgré deux passages aux urgences, une étudiante meurt d'une otite

Evrard Martin
Mars 11, 2018

Carolina, sa mère, dénonce "une erreur médicale" et porte plainte contre l'hôpital Édouard-Herriot pour "homicide involontaire".

Etudiante à l'université Lyon II depuis six mois, la jeune femme, âgée de 19 ans, est décédée le 23 février des suites d'une otite. La mère de famille s'est forgé cette intime conviction en écoutant les témoignages des amies de sa fille qui ont conduit l'étudiante à l'hôpital le 12 février. Malgré tout, elle aurait attendu huit heures avant d'être prise en charge aux urgences. "Ils n'ont pas pu prendre en compte ses symptômes, n'ont pas su voir le caractère urgent de la situation, disant à ma fille qu'une otite n'était pas une urgence", a-t-elle déclaré dans des propos repris par Le Progrès.

Carolina Cruz assure que sa fille, qui souffrait de maux de tête et de vomissements, n'a pas été soignée comme elle aurait dû l'être. Puis, elle aurait été renvoyée chez elle avec un nouveau traitement. Après le premier passage de la jeune femme aux urgences, son état s'améliore.

La jeune patiente s'est pourtant rendue à l'urgence de l'Hôpital Édouard Herriot à deux reprises, les 9 et 12 février, sans que les médecins n'aient constaté la gravité de son cas. Le 21 février, Léana avait finalement été transportée à l'hôpital Edouard-Herriot, dans le coma.

Il s'agit d'une complication rare mais pas inhabituelle. Son otite a dégénéré en abcès cérébral, provoqué par une hypertension inter-crânienne. "Les examens étaient strictement normaux". L'enquête, en cours, devra notamment s'attacher à répondre à cette question.

La mère de Leana envidage "d'engager une procédure civile".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL