Pas de "collusion" entre la campagne Trump et Moscou (républicains)

Claudine Rigal
Mars 13, 2018

"Aucune preuve de collusion, de coordination ou de complot entre la campagne [de] Trump et les Russes", assurent les membres républicains de la commission du renseignement de la Chambre des représentants, dans un communiqué diffusé lundi 12 mars. Ce dernier rapport vient contredire celui des services de renseignements américains de 2017 qui déclaraient que Vladimir Poutine avait aidé Donald Trump à remporter les élections face à Hillary Clinton.

Les travaux de cette commission ont été fortement politisés ces derniers mois: début février, Donald Trump avait autorisé la publication d'une note confidentielle des membres républicains de cette entité accusant le FBI et le ministère de la Justice de parti pris à son encontre dans le cadre de l'enquête sur l'ingérence russe dans la campagne présidentielle de 2016. "Nous en avons terminé avec la phase d'entretiens".

Dans l'histoire, il y en a un qui jubile depuis cette annonce.

Le président américain Donald Trump a commenté dans un tweet:"La commission du Renseignement de la Chambre n'a, après une longue enquête approfondie de 14 mois, trouvé aucune preuve de collusion ou de coordination entre la campagne Trump et la Russie pour influencer l'élection présidentielle 2016".

Les républicains prennent acte d'un nombre de cyberattaques russes contre les institutions politiques américaines en 2015 et 2016, en particulier par les réseaux sociaux.

Enfin, les élus soulignent des "contacts problématiques entre de hauts responsables de la communauté du renseignement (de l'ère Obama, NDLR) et des médias", selon le résumé mis en ligne par la commission lundi.

Le rapport, de plus de 150 pages, contient plus de 40 " conclusions initiales " et plus de 25 recommandations. Il doit être présenté à la minorité démocrate mardi pour commentaire.

Toutefois, le rapport publié par la commission ne sera pas le dernier, puisqu'elle devra d'abord soumettre le rapport à une procédure de déclassification afin de le rendre public. La commission du Renseignement de la Chambre des représentants est l'une des trois commissions parlementaires qui enquêtent sur une possible ingérence de la Russie et une éventuelle collusion avec l'équipe de campagne de Trump, parallèlement aux investigations du procureur spécial Robert Mueller. La commission du Renseignement du Sénat finalise la sienne, indépendamment, et contrairement à la Chambre, majorité et minorité collaborent dans le but de publier un rapport commun.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL