Un gène lié à la mort subite du nourrisson — SOCIÉTE

Evrard Martin
Mars 29, 2018

Les auteurs américains et britanniques suggèrent un possible lien entre des cas de mort subite du nourrisson et une mutation génétique rare, qui affecte le fonctionnement des muscles respiratoires. Les auteurs d'une étude américano-britannique publiée dans The Lancet pense y être parvenus.

La mort inattendue du nourrisson (plus connue sous le nom de "mort subite du nourrisson"), effraie les jeunes parents. Pour autant, même si ce lien était avéré, ce qui nécessite davantage de recherches, ...

La mort subite du nourrisson pourrait-elle avoir en partie une origine génétique?

Les médecins conseillent ainsi de coucher leurs bébés sur le dos, d'éventuellement les caler avec des coussins adaptés, et surtout d'éviter de les faire dormir dans le lit des parents.

Les scientifiques ont découvert une mutation du gène SCN4A, heureusement rare: moins de cinq personnes sur 100 000 seraient concernées. Mais elle était présente chez quatre des 278 enfants décédés d'une mort subite du nourrisson examinés dans le cadre de cette étude. Ils ont comparé leurs gènes avec ceux de 729 adultes qui n'avaient aucun antécédent de maladie cardiovasculaire, respiratoire ou neurologique.

Ces mutations sont associées à une série de problèmes neuromusculaires génétiques (myopathies, syndromes myasthéniques...), ainsi qu'à des difficultés à respirer.

Selon des chiffres officiels publiés début janvier aux Etats-Unis, quelque 3500 nouveau-nés meurent chaque année dans leur sommeil dans ce pays de 320 millions d'habitants.

S'il existe des facteurs de risque, comme le couchage sur le ventre, une chambre trop chauffée ou le tabagisme de la mère pendant la grossesse, les causes de la mort subite du nourrisson ne sont pas clairement identifiées.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL