Un patient doit utiliser sa jambe amputée comme oreiller — Inde

Evrard Martin
Mars 12, 2018

Deux médecins indiens ont été suspendus après que la jambe amputée d'un patient a été utilisée pour lui servir d'oreiller, ont annoncé dimanche les autorités hospitalières locales.

Ce sont des images d'une grande cruauté. Ghanshyam 28 ans a souffert de graves blessures dans un accident de bus en Inde. Il arrive à l'hôpital où les médecins doivent finalement amputer sa jambe. Mais les conditions sanitaires dans lesquelles les suites de l'opération se sont déroulées ont provoqué un tollé dans les médias locaux, puis internationaux une fois l'affaire ébruitée. Sa propre jambe lui sert d'oreiller.

Ses proches ont indiqué à la chaîne locale NDTV que le personnel de l'hôpital avaient refusé de lui donner un oreiller. Mais les médecins qu'ils ont sollicités ont refusé, car il n'y avait tout simplement plus d'oreiller, et leur ont suggéré d'aller en acheter un eux-mêmes au marché du coin.

Le scandale est vite remonté jusqu'aux oreilles des responsables de l'hôpital qui souffre financièrement, comme tous les hôpitaux publics de cet Etat indien (l'un des plus pauvres du pays): manque d'équipements, manque de personnels, manque de financement...

"Nous avons mis en place un comité de quatre personnes pour établir qui a posé la jambe amputée sous la tête du patient", a déclaré à l'AFP Sadhna Kaushik, responsable de l'hôpital Maharani Laxmibai à Jhansi (centre du pays). L'année dernière des dizaines d'enfants étaient morts à cause d'une pénurie d'oxygène.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL