Un tiers des oiseaux des campagnes a disparu en 15 ans

Claudine Rigal
Mars 20, 2018

"Les oiseaux des campagnes françaises disparaissent à une vitesse vertigineuse. Ces études révèlent l'ampleur du phénomène: le déclin des oiseaux en milieu agricole s'accélère et atteint un niveau proche de la catastrophe écologique ", préviennent le CNRS et le MNHN. "Ces deux études de suivi des oiseaux, l'une menée à échelle nationale, et l'autre à échelle locale, concluent qu'en 15 ans, les populations d'oiseaux de campagnes ont diminué d'un tiers". Le premier, le programme STOC (Suivi temporel des oiseaux communs) est un réseau de sciences participatives porté par le Muséum national d'histoire naturelle. "Ce déclin frappe toutes les espèces d'oiseaux en milieu agricole, aussi bien les espèces dites spécialistes - fréquentant prioritairement ce milieu -, que les espèces dites généralistes - retrouvées dans tous les types d'habitats, agricoles ou non", soulignent les chercheurs.

" Les résultats de ces deux réseaux coïncident largement et notent une chute marquée des espèces spécialistes des plaines agricoles, comme l'alouette ", constate l'écologue Vincent Bretagnolle, chercheur au Centre d'études biologiques de Chizé, dans les Deux-Sèvres (CNRS et université de La Rochelle).

"Cette disparition massive observée à différentes échelles est concomitante à l'intensification des pratiques agricoles ces 25 dernières années, plus particulièrement depuis 2008-2009".

Sur la zone-atelier du CNRS - 450 km de plaine agricole étudiés par des agronomes et des écologues depuis plus de vingt ans -, la perdrix est désormais virtuellement éteinte.

Des relevés effectués en milieu rural ont mis en évidence une diminution nette des populations d'oiseaux vivant en milieu agricole depuis les années 1990.

Le recours accru à ces insecticides, par ailleurs au cœur d'une large controverse, aurait conduit à la baisse de la population d'insectes depuis les années 2000, selon des observations prudentes des scientifiques. "Et les chiffres montrent que ce déclin s'est encore intensifié en 2016 et 2017", précisent le CNRS et le MNHN dans un communiqué commun.

D'une agriculture plus rentable à une disparition des oiseaux.

" Or de nombreuses espèces d'oiseaux granivores passent par un stade insectivore au début de leur vie, explique Christian Pacteau, référent pour la biodiversité à la Ligue de protection des oiseaux (LPO)". Une situation que l'on retrouve également dans le reste de l'Europe. Aucun de ces trois pays n'est parvenu à inverser la tendance: pour obtenir un effet tangible, il faut changer les pratiques sur des surfaces considérables.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL