Vers un accord dans les prochains jours sur l'EPR finlandais — Areva

Xavier Trudeau
Mars 12, 2018

Areva SA, son partenaire Siemens et leur client finlandais TVO s'acheminent vers un accord sur la construction du réacteur EPR troisième génération d'Olkiluoto, a-t-on appris samedi auprès de TVO et de source proche du dossier, confirmant une information du quotidien le Monde. Areva réclame 3,4 milliards d'euros de dédommagements au finlandais, et TVO 2,6 milliards au français. Pour Philippe Varin, président du conseil d'administration du groupe, "ce règlement global d'un projet notoirement difficile marque un jalon essentiel dans la restructuration de l'industrie nucléaire française". Ça clôt toutes les procédures. "Il est possible qu'un accord soit conclu dans les prochains jours", a déclaré à Reuters un porte-parole de Teollisuuden Voima (TVO), Pasi Tuohimaa. "C'est une somme forfaitaire de 450 millions d'euros, qui correspond à l'équivalent de trois années de retard, alors que nous livrons avec 10 années de retard", a-t-il ajouté.

Un accord entre Areva et TVO avait déjà failli être signé début 2016 mais les discussions avaient été rompues au tout dernier moment.

Cet accord "permet de régler tous les litiges qui les opposaient, met au point un nouveau mode de coopération pour achever le projet OL3" (l'EPR d'Olkiluoto), et met également "un terme à l'arbitrage et à toutes les réclamations antérieures, tout en maintenant les termes essentiels du contrat d'origine", est-il précisé dans le communiqué d'Areva. La construction a coûté 5,5 milliards d'euros de plus que prévu.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL