Aucune discussion avec un autre opérateur — Bouygues

Xavier Trudeau
Avril 16, 2018

Bloomberg précise aussi que ces pourparlers en seraient à un " stade précoce ", et qu'il n'est pas dit que les acteurs décident de lancer une offre pour la filiale d'Altice, le groupe du milliardaire Patrick Drahi.

Bouygues serait en négociations avec des fonds de capital-investissement comme CVC Capital Partners pour faire une proposition commune de rachat.

Bouygues a toutefois démenti l'information. " Du côté d'Altice, un porte-parole a déclaré à l'agence Reuters que " SFR est un de [leurs] actifs essentiels, qui fait partie de [leur] projet industriel et de long terme ".

Bouygues réitère sa mise au point: "comme tout acteur d'un marché, Bouygues étudie régulièrement les diverses hypothèses d'évolution du secteur des télécoms; mais à ce jour il n'y a aucune discussion avec un autre opérateur et aucun mandat n'a été délivré à quelque conseil que ce soit", a fait savoir le groupe dans un communiqué.

Avec l'acquisition de SFR, Bouygues Telecom deviendrait le premier opérateur alternatif de France, avec au total 33 % et 39 % des marchés fixe et mobile. Des discussions ont eu lieu dans le passé à plusieurs reprises, dont Bouygues Telecom qui a failli être racheté par Orange pour 10 milliards d'euros.

L'action Altice a pris jusqu'à 8% après la publication de l'information de Bloomberg et gagne encore 6,85% à 8,11 euros à l'approche de la clôture.

Bouygues a cédé 0,26% à 42,21 euros.

Merci de nous avoir signalé l'erreur, nous allons corriger cela rapidement.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL