Batshuayi et sa relation avec Bielsa — OM

Solenn Plantier
Апреля 10, 2018

A l'époque, un certain André-Pierre Gignac était tout simplement intouchable aux yeux de Marcelo Bielsa. "Ca me rendait ouf parce que je faisais des entraînements de malade, je bossais comme un dingue, mais il ne me parlait pas". Il m'a juste dit ça. Pendant plusieurs mois, il ne m'avait quasiment pas parlé. Et pourtant, il prenait tout le temps les autres pour leur parler, s'est rappelé l'attaquant dans les colonnes du magazine Onze Mondial. Et la fois où il est venu me parler, il m'a juste dit: "Quand tu vas partir d'ici, tu vas partir pour 40 millions". Dans ma tête, je me disais: 'Mais il est fou '. "Finalement, il a eu raison", se souvient Batshuayi, qui a bel et bien fini par quitter l'OM pour un montant très conséquent rejoindre ainsi le club de Chelsea.

Mais le passage le plus surprenant de l'interview concerne Chelsea, lorsque l'intéressé raconte comment il s'occupait pendant ses longs mois passés sur le banc des Blues: "Tu n'as pas le droit normalement mais je faisais du futsal. Sans le futsal, j'étais mort". Quand je rentre en Belgique, je me tue au Futsal pendant 1 heure ou 2. C'est obligatoire pour moi. Ça me permettait de me sentir mieux, de me libérer et de retrouver le chemin des filets et la notion de plaisir avec mes amis.

Désormais, " Batsman " fait les beaux jours de Dortmund en Bundesliga. Et d'un coup, alors que j'étais en balade dans la ville, je me suis retrouvé dans l'avion.

Michy a également évoqué Roberto Martinez: "J'ai un très bon feeling avec lui". " Il est très franc, te dit ce qu'il a envie de te dire, toujours ses vérités. Au moins, quand tu vas te coucher et que tu réfléchis, tu sais à quoi tu dois réfléchir".

D'autres rapports

Discuter de cet article